Osservatorio sui Balcani

Mineurs en Albanie : des droits plus bas que terre

| |

Les mineurs d’Albanie sont en colère. Salaires de misère, retraites ridicules, accidents à répétition, ils ont décidé de faire pression sur le gouvernement albanais pour de meilleurs conditions de travail et pour une revalorisation de leurs salaires. Les mineurs ont même entamé une grève de la faim. Des revendications que le Premier ministre Sali Berisha choisit pour le moment d’ignorer.

Par Marjola Ruka Ils font grève depuis plusieurs semaines, décidés à continuer leur bras de fer avec le gouvernement. Ce sont les mineurs albanais, une des catégories professionnelles les moins aidées du pays, avec des salaires et des pensions de misère. Les mines en Albanie, et en particulier celle de chrome de Bulqize, font régulièrement la « une » des médias albanais, en raison des très nombreux accidents qui y surviennent. Rien qu’à Bulqize, une petite ville du nord du pays, plus de dix personnes sont mortes depuis le début de l’année. Ici, aucune sécurité et aucune mesure des organismes de contrôle. En juillet, alors que les journaux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous