Le Courrier des Balkans

Milo Đukanović : l’indéboulonnable « seigneur » du Monténégro

| |

Il est devenu Premier ministre le 15 février 1991, le jour de ses 29 ans. Homme-lige de Slobodan Milošević, il a « soutenu » les troupes monténégrines engagées sur le front de Dubrovnik, avant de rompre avec son mentor serbe et de diriger le Monténégro vers l’indépendance et l’intégration européenne. Considéré comme l’un des hommes politiques les plus riches du monde, Milo Đukanović reste le « gospodar », le maître tout-puissant du Monténégro.

Par O.P. Latas Milo Đukanović était le benjamin de la « promotion », mais il reste, avec le Slovène Milan Kučan, le dernier survivant de la génération des dirigeants politiques de l’éclatement de la Yougoslavie, après la disparition de Franjo Tuđman, Slobodan Milošević, Alija Izetbegović et Kiro Gligorov. Retrouvez notre dossier : Monténégro : des élections pour que rien ne change Né à Nikšić en 1961, il découvre la politique sur les bancs du lycée, en s’engageant dans les rangs de la jeunesse socialiste. Il se lie très vite avec des cadres un peu plus expérimentés de la Ligue des communistes monténégrins : Momir Bulatović et Svetozar Marović. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous