Osservatorio Balcani e Caucaso

Migrations : la Bulgarie à l’heure des « euro-nomades »

| |

Des centaines de milliers de Bulgares travaillent à l’étranger. Le phénomène migratoire s’est encore amplifié depuis l’entrée du pays dans l’Union européenne, en 2007. Désormais, beaucoup de ces migrants sont devenus des « nouveaux nomades » qui, grâce aux vols low cost, partagent leur vie entre la Bulgarie et l’étranger. Ce phénomène accentue la fracture de la société bulgare, entre ceux qui peuvent partir et ceux qui restent au pays. Reportage et analyse.

Par Tanya Mangalakova Ivanka, citoyenne bulgare de 44 ans, travaille depuis maintenant cinq ans dans une clinique privée de Londres. Tous les deux mois, elle prend l’avion et atterrit à l’aéroport de Sofia, où l’attend son mari Krasimir. Depuis l’aéroport, Ivanka et Krasimir rejoignent leur ville natale de Bulgarie centrale, Stara Zagora, où ils passent une semaine avant le nouveau départ d’Ivanka. Leur fille, Emanuela, suit des cours de philologie indienne à l’Université de Sofia, et voudrait poursuivre ses études à Londres après l’obtention de son diplôme. Ivanka a prévu des vols aller-retour en low cost entre Londres et Sofia pour toute l’année (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous