Courrier des Balkans

Migrations et droit d’asile : l’Albanie, nouveau pays de transit, peine à suivre

| |

De plus en plus de migrants transitent par l’Albanie dans l’espoir de rejoindre le Monténégro, puis l’Union européenne. Mais l’Albanie, pays traditionnel d’émigration, a du mal à gérer ces nouveaux flux migratoires et manque d’infrastructures pour accueillir les demandeurs d’asile.

Par Ermal Bubullima Depuis au moins deux ans, les médias albanais rendent de plus en plus souvent compte de l’arrestation de migrants aux environs des centres urbains proches de la frontière avec la Grèce. Retrouvez notre dossier : Migrations clandestines : les Balkans, antichambre de l’UE L’Albanie devient peu à peu un pays de transit des flux migratoires en direction de l’Union européenne. La plupart des migrants et des demandeurs d’asile sont originaires de pays comme le Maroc, l’Algérie, la Syrie, mais aussi le Pakistan, le Bangladesh et l’Érythrée… Au cours des neuf derniers mois, a indiqué la police de Gjirokastër, la police aux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous