To Vima

Migrations en Grèce : le tragique destin des clandestins de l’Evros

| |

Le fleuve Evros est le passage le plus facile vers la « terre promise » européenne pour les migrants. Ce fleuve, également connu sous le nom de Marica, marque en effet la frontière entre la Turquie d’Europe et la Grèce. Un passage clandestin par l’Evros coûte trois fois moins cher qu’une traversée maritime par les îles grecques, mais ceux qui tentent de franchir le fleuve le paient souvent de leur vie. Le 25 juin, 16 d’entre eux se sont noyés.

Par Dionysis Vythoulkas Des ombres humaines... Avec quelques rares affaires. Certains n’ont même aucun bagage : il faut qu’ils serrent contre eux leurs enfants. Ils restent assis durant des heures sur la rive turque du fleuve Evros. Quand l’obscurité est complète, les passeurs donnent l’ordre. C’est le moment pour eux d’essayer de gagner le « paradis » qu’ils convoitent. Ce sont d’abord les enfants qui traversent, en barque. On ordonne aux adultes de traverser à la nage. Les passeurs leur montre le point par lequel ils peuvent passer sur la rive opposée, la rive grecque. Cette traversée coûte environ 300 à 400 euros. Ce n’est pas cher car, en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous