Le Courrier des Balkans

Migrations clandestines : le Monténégro, pays de transit

| |

Sur leur longue route vers l’Union européenne, les migrants clandestins venus du Moyen Orient, d’Afrique et des pays du Maghreb font désormais halte au Monténégro. De là, moyennant quelques centaines d’euros, ils traversent la Bosnie-Herzégovine, la Croatie ou rejoignent l’Italie par la mer. Le tout avec la complicité tacite des autorités. De même que le trafic de drogues, d’armes ou de cigarettes, le trafic des êtres humains se révèle une affaire juteuse.

Par Mustafa Canka / Traduit par Persa Aligrudić Ces dernières années, le Monténégro est devenu un lieu incontournable sur la carte du trafic des migrants en provenance d’Afghanistan, de Palestine et des pays d’Afrique du nord qui tentent de rejoindre l’Union européenne. Retrouvez notre dossier : Immigration clandestine : les Balkans, l’antichambre de l’UE D’après les informations de la police monténégrine, les migrants venus d’Afghanistan, du Moyen Orient et du Maghreb passent par la Turquie pour atteindre la Grèce puis, empruntant les chemins forestiers et contournant les postes frontières, ils arrivent en Macédoine, en Albanie et au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous