Le Courrier des Balkans

Migrants en Grèce : mutinerie au camp d’Amygdaleza

|

La police a été dépêchée samedi 10 août vers le camp d’Amygdaleza, principal centre de rétention de migrants de Grèce mis en place depuis 2012. Une émeute a éclaté lorsque les retenus ont été informés que la durée maximale de détention dans le camp serait portée de un an à dix-huit mois. La police a ensuite lancé une chasse à l’homme à Athènes pour retrouver les évadés.

(Avec RFI et OkeaNews) - La climatisation, en panne depuis trois jours dans les conteneurs du camp d’Amygdaleza, au nord-est d’Athènes, a alimenté les tensions. Retrouvez notre dossier : Migrations clandestines : les Balkans, antichambre de l’UE Samedi 10 août, des migrants ont refusé de rentrer dans les « fours sombres ». Ils ont mis le feu à leur matelas. Les forces antiémeutes ont été envoyées. Dix policiers ont été blessés. Selon l’agence grecque OkeaNews, il y aurait au moins un mort et plusieurs blessés parmi les révoltés. D’après la police, la mutinerie aurait éclaté après le repas du soir quand les migrants ont été informés que la durée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous