To Vima

Migrants en Grèce : « Aube Dorée et la police nous tabassent tous les soirs »

| |

« Aube dorée et la police, c’est une seule et même chose. Ils nous tabassent tous les soirs. » Voilà ce qu’a entendu Nils Muiznieks, commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, lors de sa visite en Grèce dont l’objectif était d’évaluer l’importance des violences racistes. Avec la crise et faute d’une politique adaptée, Athènes est incapable de faire face au flot de migrants irréguliers qui arrivent sur son territoire. Reportage.

Par Tania Bozaninou C’est la fin de l’après-midi, nous suivons le commissaire aux Droits de la personne du Conseil de l’Europe (CoE) pendant sa visite dans le parc Pedion tou Areos, l’un des plus grands d’Athènes. Nils Muiznieks s’approche des migrants SDF et discute avec eux. Dans un coin, sous des arbres, vit un groupe des Nigériens. Tous sont exaspérés par la violence raciste en Grèce et l’un d’eux explique que si Nils Muiznieks était Grec, il ne lui parlerait pas. Retrouvez notre dossier : La Grèce face au défi de l’immigration irrégulière Le commissaire, qui veille sur la situation des droits de l’Homme dans les 47 États-membres du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous