The National

Malgré les risques sismiques, la Turquie maintient son programme nucléaire

| |

Le nucléaire fait de nouveau débat en Turquie : malgré la catastrophe au Japon, le gouvernement a réaffirmé sa volonté de poursuivre son programme de construction de centrale. L’opposition et les militants se dressent contre ce choix qu’ils qualifient d’irresponsable compte tenu de la menace sismique réelle dans le pays. La première centrale nucléaire turque devrait être achevée d’ici 2019.

Par Thomas Seibert Malgré la catastrophe nucléaire au Japon, le gouvernement turc a affirmé vouloir poursuivre son programme de construction de centrale. Une décision que l’opposition, conjointement avec les militants écologistes, qualifient d’irresponsable, compte tenu de la menace sismique réelle en Turquie. Retrouvez notre dossier : Catastrophes industrielles : les Balkans, une région à risques « Notre détermination concernant le développement du nucléaire en Turquie est inchangée » a déclaré cette semaine Taner Yildiz, le ministre turc de l’Énergie. Le ministre a ajouté, en soutien à son propos, que les réacteurs concernés par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous