Utrinski Vesnik

Macédoine : vers l’Europe, mais sans le personnel compétent...

| |

Quarante employés du Secteur gouvernemental de l’Intégration européenne seront prochainement mutés. Seule une minorité d’entre eux sera remplacée... par des fonctionnaires moins expérimentés. La décision du gouvernement Gruevski surprend : l’équipe s’est jusqu’ici montrée efficace, et les enjeux européens devraient être prioritaires. La ministre en charge du secteur, Gabriela Koneska Trajkovska, est-elle à la hauteur de la tâche ?

Par Slobodanka Jovanovska La semaine dernière, quarante employés du Secteur macédonien de l’Intégration européenne ont reçu un avis de mutation dans d’autres ministères. Officiellement, le but de ces mutations est de renforcer les capacités des ministères en perspective de l’adhésion à l’Union européenne (UE). Il s’agirait de résoudre de soi-disant problèmes techniques apparus dans les ministères suite au départ de ces fonctionnaires vers le Secteur de l’Intégration européenne sous le dernier gouvernement. Deux tiers de ces employés sont mutés vers des positions inférieures. Cette décision, envisagée depuis la prise de pouvoir de la nouvelle coalition, a été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous