AIM

Macédoine : un symbole de coexistence

| |

Il aura fallu la visite non-officielle du Secrétaire Général de l’OTAN pour
que les Macédoniens se rendent compte que l’éternel problème balkanique de l
’héroïsme et de la violence pouvait s’envisager sous un autre angle. La
communauté internationale a toujours cru qu’il devait y avoir un Pavle
Todorowski quelque part. Et finalement, elle l’a trouvé.

Par Zeljko Bajic Pendant sa visite à Skopje vendredi dernier, le Secrétaire Général de l’ OTAN, le général George Robertson, un visiteur habituel de la capitale macédonienne, bien connu de tous les hommes politiques locaux, a demandé une faveur et elle lui fut accordée : rencontrer Pavle Todorowski, un vétérinaire bien tranquille du village de Tearce, près de Tetovo. Todorowski ne fait pas de politique ni de théâtre, mais il mérite certainement une poignée de mains du chef de la plus puissante alliance militaire du monde. Il est le seul Macédonien, qui pendant la crise qui a secoué la région de Tetovo l’an dernier, a être resté dans son village (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous