Utrinski Vesnik

Macédoine : un mur ethnique pour séparer les lycéens de Struga

| |

À Struga, le lycée professionnel Niko Nestor accueille des élèves macédoniens et albanais. L’an dernier, de fortes tensions avaient entraîné des bagarres et un boycott des cours par certains élèves. Cette année, une solution vient d’être trouvée : les cours auront lieu à des horaires différents pour les Macédoniens et les Albanais. Ce modèle pourrait s’étendre au lycée voisin. La coupure entre les communautés gagne donc un des rares îlots de mixité qui perdurait dans le système scolaire de Macédoine.

Par Simon Ilievski Seul l’avenir dira si les horaires différés résoudront l’intolérance ethnique et les tensions qui avaient vidé les classes l’année dernière, à cause du boycott pratiqué par les élèves. Il n’est pas certain que ce nouveau système améliore la situation. Il pourrait pourtant être aussi adopté par le lycée voisin Ibrahim Temo, qui partage la même cour que le lycée Niko Nestor, et où les cours sont toujours donnés dans les deux langues. La seule solution au problème serait une séparation complète entre les élèves et les écoles, mais aussi une séparation ethnique entre les citoyens de Struga. Cette mesure semble faire l’unanimité auprès (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous