Dnevnik

Macédoine : salariés le matin, agriculteurs l’après-midi

| |

De plus en plus de Macédoniens choisissent de cultiver une parcelle pour compléter leurs maigres revenus. La plupart ont moins de 40 ans et habitent dans des zones urbaines. Cela va-t-il redynamiser un secteur qui périclite ? Aujourd’hui, un quart des fermes appartiennent à un agriculteur de moins de 45 ans.

Par Zaneta Zdravkovska Le matin ils sont salariés et agriculteurs l’après-midi. Dans la journée, ils travaillent dans le public ou le privé, mais pendant leur temps libre ils sont agriculteurs. Plusieurs milliers de Macédoniens qui vivent en ville cultivent les champs ou élèvent du bétail dans les villages avoisinants. La plupart d’entre eux sont des jeunes de moins de 40 ans. « À Strumica la plupart des jeunes qui vivent dans les villages travaillent dans l’agriculture, mais certains de ceux qui vivent en ville ont leurs propres parcelles de terre, et la cultivent. Depuis quelque temps, l’intérêt pour l’agriculture est croissant chez les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous