IWPR

Macédoine : Nouvelle chance pour les relations inter-ethniques

| |

Le candidat du VMRO-DPMNE, Boris Trajkovski, a fait basculer en sa faveur les
résultats des élections présidentielles du mois dernier en Macédoine, malgré
les allégations de fraude électorale qui aurait eu lieu notamment dans l’ouest
du pays. Mais quelles en seront les conséquences sur l’harmonie ethnique du
pays ?

Par Ibrahim Mehmeti (journaliste à Skopje). Après les plaintes pour fraude électorale durant les élections présidentielles du mois dernier, les électeurs de 23 circonscriptions électorales, principalement situées en Macédoine occidentale, sont retournés aux urnes le 5 décembre, pour voter de nouveau. Selon la Commission électorale de l’Etat, le candidat du VMRO-DPMNE, Boris Trajkovski aurait obtenu 133.000 voix, alors que son rival, Tito Petkovski, de l’Alliance sociale-démocrate de Macédoine (SDSM), n’aurait obtenu que 3.600 voix. Si l’on additionne les résultats des tours précédents, Trajkovski a obtenu un total de 582.000 voix contre 513.000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous