Dnevnik

Macédoine : les succès mitigés de la campagne de restitution d’armes illégales

| |

Depuis le 1er novembre et jusqu’au 15 décembre prochain, les Macédoniens bénéficient d’une période d’amnistie durant laquelle ils peuvent rendre aux autorités les armes illégales en leur possession ; après cette date, les propriétaires seront passibles d’une peine de cinq ans de prison par arme découverte. Mais le succès de cette campagne est encore loin d’être assuré.

Par Emile Zafirovski Malgré le début de la période d’amnistie, on ne trouve aucune trace de dépôts d’armes dans les villages de Saraj et d’Aracinovo, près de Skopje. A Tearce, près de Tetovo, deux préposés attendent sous la pluie que d’improbables « clients » viennent y déposer leurs pistolets et leurs cartouchières, comme on pouvait en voir très souvent lors du conflit de 2001. La situation est similaire dans de nombreux villages où sont mis en place des programmes de récoltes d’armes, aux alentours de Skopje et de Tetovo. Au dépôt d’armes près du combinat industriel de Tetovo, face à la station service « Petrol-Kompani », on se refusait de commenter le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous