Nova Makedonija

Macédoine : les hommes font de la politique, les femmes restent au foyer

| |

Alors que les déclarations sur l’égalité hommes-femmes fleurissent dans les discours des partis politiques de Macédoine, il y a encore loin des intentions proclamées aux actes. À l’approche des élections présidentielles et municipales du 22 mars, les candidatures féminines restent rarissimes. Seule innovation notable : le Parti démocratique des Albanais (PDSh) présente une candidate, Mirushe Hoxha, à l’élection présidentielle.

Par Venčo Donev Les deux principaux partis politiques de Macédoine, le VMRO-DPMNE et l’Alliance sociale-démocrate (SDSM), n’ont proposé que trois femmes dans toute la Macédoine comme candidates à la direction d’une mairie : Silvana Boneva et Dijana Georgievska sont les deux candidates de la majorité, représentant le VMRO-DPMNE dans les communes de Strumica et de Bitola. Tašula Juca est la candidate des sociaux-démocrates à Kruševo. Avec cette infime représentation féminine, les deux partis ont invalidé leurs propres discours sur l’égalité des chances femmes-hommes. Les autres partis politiques n’ont pas fait mieux. C’est le petit Parti (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous