Nova Makedonija

Macédoine : les étudiants ne savent plus écrire

| |

Les jeunes Macédoniens font de plus en plus de fautes d’orthographe. Les coupables : le langage SMS, le manque de lecture et, surtout, un enseignement inadéquat. Pour les linguistes et pédagogues, il faut absolument modifier les programmes scolaires et introduire une matière consacrée exclusivement à l’écriture du macédonien et à l’expression orale.

Par Antonija Popovska-Hristov Les lycéens et les étudiants font de plus en plus d’erreurs basiques à l’écriture, en transcrivant phonétiquement ce qu’ils entendent : ainsi des mots tels que « leb » (pain) se transforme à l’écrit en « lep », « pretsedatel » (président) se transforme en « precedatel »... Que faire pour inverser la tendance ? Nos interlocuteurs sont unanimes : changer les programmes scolaires de langue dans le primaire et le secondaire, c’est-à-dire inclure une matière consacrée exclusivement à l’expression de la langue et de l’écriture pratique. Dans les lycées, les fautes d’orthographes se multiplient dans les copies des élèves, et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous