Bilten.org

Macédoine : les employés du textile n’ont plus la fibre

| |

Beaucoup d’usines textiles d’Europe de l’Ouest sont délocalisées dans les Balkans. Elles trouvent, notamment en Macédoine, une main-d’œuvre qualifiée, bon marché, et d’importants avantages fiscaux. Dans un pays où le chômage atteint 30% des actifs, les ouvriers sont en plus contraints d’accepter toutes les humiliations pour garder leur emploi.

Par Gorgi Pulevski Le République de Macédoine, mais aussi la Bulgarie, la Grèce, l’Albanie et la Serbie, produisent depuis longtemps des vêtements de bonne qualité. Notamment à l’époque où la Macédoine faisait partie de la Yougoslavie, où les usines étaient propriété d’Etat. L’industrie textile employait à cette période 64.361 personnes, majoritairement des femmes, dans les usines Pelister, Bitolatex, Tetex, Astibo et Makedonka, installées à Bitola, Tetovo et Štip. Les ouvriers percevaient des salaires comparables à ceux des instituteurs ou des avocats. Les employés bénéficiaient aussi d’une bonne couverture sociale, les retraites étaient assurés, tout (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous