Dnevnik

Macédoine : les chemins de la « lustration » mènent à Belgrade

| |

En Macédoine, la loi sur la « lustration » est entrée en vigueur courant 2009. Elle prévoit l’exclusion des fonctions publiques les anciens agents et collaborateurs de la police politique yougoslave. Aujourd’hui, l’ancien ministre de l’Intérieur Pavle Trajanov affirme que Belgrade a conservé les dossiers des services de renseignements yougoslaves, dont ceux de la Macédoine. La Serbie refuserait de communiquer ces documents parce qu’elle emploierait toujours certains de ces espions.

Par Predrag Dimitrovski, Mariela Trajkovska « Les dossiers des services des renseignements de l’ancienne république yougoslave de Macédoine (KOS) ainsi que de l’ancien Service de la sécurité nationale (SDB) ont été transférés à Belgrade. J’ai des informations certaines qui prouvent que les dossiers n’ont pas été détruits, mais qu’ils ont été conservés. », affirme Pavle Trajanov, ancien ministre de l’Intérieur aujourd’hui député (DS, Alliance démocratique). Selon lui, un nombre indéterminé de dossiers d’employés du KOS et du SDB de la république de Macédoine se trouvent toujours à Belgrade. Ces dossiers ont été transportés au ministère de l’Intérieur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous