Macédoine : procès d’État pour la « petite guerre » de Kumanovo

| |

En mai dernier, une étrange « petite guerre » embrasait la ville de Kumanovo, dans le nord-ouest de la Macédoine. Six mois plus tard, le procès de 29 « terroristes » supposés va s’ouvrir. Fera-t-il la lumière sur d’éventuelles complicités au sein de l’appareil d’État et l’implication de plusieurs services des renseignements ?

Par Jaklina Naumovski L’acte d’accusation relatif aux événements sanglants du 9 mai dernier à Kumanovo a été présenté mercredi dernier devant la Cour pénale de Skopje. Vingt-neuf personnes sont inculpées pour « terrorisme et organisation en groupe terroriste ». Un procès très attendu, qui pourrait dissiper les zones d’ombre sur une implication (in)directe du pouvoir dans ces événements. Le 9 mai 2015, les habitants de Kumanovo se réveillaient au son de tirs d’artillerie provenant du quartier de Divo Naselje. Trente heures durant, les habitants se sont terrés, attendant le retour au calme après d’âpres combats entre les forces de sécurité et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous