Utrinski Vesnik

Macédoine : le nouveau « tigre économique » des Balkans n’est pas sorti du bois

| |

Le gouvernement de Nikola Gruevski vient de passer le cap des cent jours. Où est le « tigre économique » promis par le Premier ministre ? Si plusieurs économistes macédoniens approuvent les orientations du gouvernement, d’autre y voient les prémisses d’un égarement vers une politique populiste.

Par Mirce Jovanovski Cent jours après l’investiture du gouvernement, le « tigre économique » annoncé par le Premier ministre Nikola Gruevski au début de son mandat reste à l’état de « belle vision ». La diminution de la TVA pour les matériaux destinés à la production et à la mécanisation agricoles, la promotion de l’impôt à taux unique, la « guillotine régulatoire » [1] et la réforme des horaires de travail [2] ne suffisent pas pour concevoir la physionomie de la « prochaine réussite économique en Europe », dont Gruevski a tant parlé. [...] « En prenant en compte les promesses de la campagne électorale, ainsi que le temps dont a disposé le gouvernement, des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous