Utrinski Vesnik

Macédoine : le gouvernement refuse toujours d’effectuer le recensement

| |

La Macédoine n’a pas effectué le recensement de sa population depuis 2002. L’exercice, qui devait avoir lieu l’an dernier, a finalement été interrompu en raison de divergences entre le parti au pouvoir et l’opposition. Tout comme en Bosnie-Herzégovine, où le premier recensement d’après-guerre est en cours, l’exercice est politiquement délicat, et le gouvernement freine des quatre fers pour ne pas se plier au décompte de sa population.

Par Tatiana Popovska En 2012, le recensement de la population avait été interrompu par la coalition au pouvoir (VMRO-DPMNE et BDI), et c’est avec une certaine logique que l’opinion publique attendait cette opération pour cette année ou la prochaine. Mais cela ne se produira pas car le gouvernement ne veut pas faire face à cette obligation. Retrouvez notre dossier : Recensements dans les Balkans : comptes, décomptes et polémiques Le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Zoran Stavreski, a annoncé que le budget 2014 ne prévoyait pas de financer cette opération, sans en préciser les raisons. L’opposition a immédiatement accusé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous