Utrinski Vesnik

Macédoine : le gouvernement parie sur le rase-mottes fiscal

| |

Le gouvernement Gruevski choisit une diminution radicale des impôts. L’impôt à taux unique baisse à 12%, un plancher record. Le gouvernement justifie l’opération par la nécessité de stimuler les investissements et la création d’emplois.

En Macédoine, le principe de l’impôt à taux unique vient d’être mis en place. Le taux d’imposition sur le revenu des personnes physiques sera bientôt de 12% au lieu des taux progressifs antérieurs de 15%, 18% et 24%. Le taux de l’imposition sur le capital sera également de 12% (au lieu du taux actuel de 15%) jusqu’à la fin de l’année 2007 puis, à partir du 1er janvier 2008, il est envisagé que les taux des deux impôts descendent à 10%. Par ces amendements légaux votés à l’Assemblée le 29 décembre 2006, le gouvernement vise un système fiscal efficace, doté d’impôts bas, simples et transparents. Selon le gouvernement, il s’agit là d’une condition nécessaire pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous