Dnevnik

Macédoine : le denar n’a pas plus la cote, les citoyens craignent la dévaluation

| |

Les citoyens macédoniens craignent la dévaluation, et changent massivement leurs économies en euros, alors même que les taux d’intérêts sont deux fois plus élevés pour les économies placées dans la monnaie nationale. Les transferts d’argent de la diaspora sont aussi en baisse marquée. Les exportateurs souhaitent une dévaluation, mais les économistes craignent qu’elle cause le retour de l’inflation.

Par Biljana Krstevska Les citoyens macédoniens vendent en masse leur denars, pour les transformer en devises, de crainte de voir leurs économies partir en fumée en cas de dévaluation. D’après la Banque Nationale de Macédoine (BNM), la demande en devises étrangères sur le marché des changes a augmenté de 48,9% en janvier. L’offre de devises étrangères est généralement plus importante en décembre et janvier du fait de l’affluence des capitaux des émigrés macédoniens et travailleurs saisonniers à l’étranger. Durant cette période, la Banque Nationale de Macédoine rachète le surplus de devises sur le marché. Mais cette année, alors que les particuliers (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous