IWPR

Macédoine : le chef de « l’insurrection » de Kondovo protégé par le gouvernement ?

| |

Pendant neuf mois, un groupe d’hommes armés a occupé un village de la banlieue de Skopje. Récemment, leur meneur s’est rendu à la justice, pour être aussitôt remis en liberté. Une décision qui suscite l’indignation du Président et de l’opposition. Le gouvernement a-t-il fait pression sur le juge d’instruction ?

Par Mitko Jovanov Le 1er septembre, le gouvernement macédonien a tenu une session spéciale pour discuter du cas d’un membre de la communauté albanaise responsable d’avoir transformé un village proche de Skopje en zone inaccessible pour la police. Après avoir bloqué la situation pendant plusieurs mois, l’homme s’est volontairement présenté devant les tribunaux il y a deux semaines. Alors que certains analystes se réjouissent que le gouvernement ait résolu le problème sans recourir à une action policière violente, d’autres craignent que l’affaire ne constitue un dangereux précédent. Agim Krasniqi et une douzaine d’hommes armés ont commencé à donner du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous