Le Courrier des Balkans

Macédoine : le bulletin de vote plus fort que la kalashnikov

Une page importante de l’histoire vient de se tourner en Macédoine. Il y a un an, le pays manquait de peu d’être emporté dans la guerre civile. Peu de gens auraient alors osé miser sur la fragile construction des accords de paix d’Ohrid.

Par Jean-Arnault Dérens et Alexandre Billette à Skopje Dimanche, pourtant, les élections législatives prévues par ces accords, se sont déroulées dans un climat d’étonnante sérénité. La campagne avait pourtant été émaillée de nombreux incidents sanglants. Selon les résultats encore partiels connus dans la nuit, l’opposition sociale-démocrate du SDSM aurait obtenu plus de 40% des suffrages, tandis que les nationalistes macédoniens du VMRO-DPMNE ne recueillerait que 24%. Dès dimanche soir, le Premier Ministre, Ljupco Georgievski, a reconnu la défaite de son parti, et le leader social-démocrate Branko Crvenkovski devrait être appelé à former un nouveau (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous