Le Courrier de la Macédoine

Macédoine : la ville de Veles dit « non » à la pollution

| |

La fonderie de Veles, fermée depuis 2003 au grand soulagement des habitants, va-t-elle rouvrir ses portes et polluer comme au bon vieux temps ? Son repreneur a déposé une demande en ce sens pendant l’été. Mais la ville de Veles se mobilise pour ne plus mourir à petit feu, et peut compter sur le soutien de l’opinion publique macédonienne. La décision reviendra aux autorités... Le reportage de notre correspondante.

Par Jaklina Naumovski Après des décennies de fonctionnement à plein rendement, de rejet de déchets polluants dans l’environnement, des centaines d’habitants victimes directes et indirectes de son activité, la fonderie de Veles avait connu le même sort que beaucoup d’autres entreprises de l’époque yougoslave : la faillite puis la fermeture en 2003. Une issue qui avait soulagé les habitants, pensant que le cauchemar allait enfin cesser. Retrouvez notre dossier : Catastrophes industrielles : les Balkans, une région à risques Mais leur joie n’a duré que quelques années, et vient de se muer en colère après que les repreneurs ont annoncé le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous