AIM

Macédoine : la politique et les affaires

| |

Alors que les responsables politiques s’efforcent de maintenir la pression
sur le thème des élections anticipées, l’opinion publique pense de plus en
plus qu’il n’y en aura pas. De fait, les gens pensent qu’il faudra attendre
le terme normal de la législature, parce que ceux qui sont au pouvoir
veulent y rester jusqu’à la dernière minute.

Par Iso Rusi L’International Crisis Group, qui s’était fait remarquer dans son dernier rapport sur la Macédoine en attirant l’attention sur le besoin de résoudre le contentieux gréco-macédonien sur le nom du pays, est en train de préparer un nouveau rapport sur la Macédoine. D’après cet institut, il est de plus en plus clair que la coalition au pouvoir en Macédoine s’efforce de s’y maintenir en raison des profits économiques que l’élite dirigeante tire de son pouvoir absolu. Les relations interethniques, ou plutôt la mise en œuvre de l’accord d’ Ohrid, n’est pas vraiment la priorité des hommes politiques macédoniens, ce qu’illustre le contenu des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous