IWPR

Macédoine : la fin de la ségrégation scolaire n’est pas pour demain

| |

De violentes manifestations à Skopje et à Bitola ont obligé le gouvernement à faire marche arrière sur ses projets visant à faire étudier ensemble Albanais et Macédoniens. Les tentatives controversées des autorités macédoniennes de mettre un terme à la ségrégation scolaire ont également été perçues comme maladroites par les diplomates occidentaux et les analystes.

Par Ana Petrusava et Boris Georgievski Les projets de création d’une classe en albanais dans une école de Bitola ont capoté la semaine dernière, après que des centaines d’étudiants macédoniens sont descendus dans la rue pour protester, certains allant jusqu’à dire qu’ils ne permettraient jamais qu’existe une classe en albanais dans leur ville. Les élèves macédoniens sont revenus dans leurs classes, mais seulement après avoir reçu l’assurance qu’une classe en albanais ne serait pas ouverte. Les protestataires ont menacé d’organiser d’autres manifestations si l’on essayait à nouveau de faire étudier côte à côte les deux communautés. La semaine dernière, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous