Dnevnik

Macédoine : La course

| |

Plus le dénouement de la crise sanglante du Kosovo est proche, plus il est
clair que finalement, les Balkans auront leur chance à la fin de ce millénaire.

Par Ljubisa Georgievski [1] Mais la chance a toujours son revers de la médaille ; elle est une tentation pour l’esprit et peut entraîner de nouvelles fautes. Les Balkans ont été pacifiés par le glaive et par le feu (Pax Romana) et tous les pays enfermés dans leurs entrailles, sans tenir compte de leur culpabilité ou de leur vertu historiques ou actuelles, sont sortis perdants de cette pacification. Pourront-ils finalement en tirer profit ? Les chances politiques et donc économiques du plan du chancelier allemand, Gerhard Schroeder, président en exercice de l’Union européenne (UE) ne sauraient être justes en tous cas dans leur dimension (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous