Utrinski Vesnik

Macédoine : l’opposition albanaise et le gouvernement reprennent le dialogue

| |

Le dialogue politique reprend doucement en Macédoine. La coalition gouvernementale a accepté plusieurs propositions du BDI, qui boycotte toujours le Parlement. Entre autres : débattre du « principe de Badinter » et de la possibilité d’octroyer une pension aux ex-combattants de l’UÇK. L’intention du gouvernement serait avant tout de faire bonne figure devant la communauté internationale.

Par Boris Georgievski Le Premier ministre Gruevski paiera-t-il pour le manque de dialogue politique en Macédoine et pour le climat tendu entre le gouvernement et le BDI d’Ali Ahmeti ? Nikola Gruevski a en tout cas été sur les deux sujets la cible de reproches de la part de l’Union européenne (UE). Mais la coalition a retrouvé une unité [1]. Le 5 mars, Nikola Gruevski (VMRO-DPMNE), Menduh Thaçi (PDSh) et Tito Petkovski (NSDP) ont même décidé d’accepter de rencontrer le dirigeant du BDI, Ali Ahmeti. Il s’agit là d’un revirement : le gouvernement accepte finalement de discuter les demandes du BDI. A savoir : constituer une liste des lois régies par le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous