Southeast European Times

Macédoine : l’opposition albanaise boycotte le Parlement

| |

Depuis deux semaines, le BDI, principal parti albanais de Macédoine, boycotte à nouveau le Parlement, suscitant l’inquiétude de la Communauté internationale. L’autre parti majeur de l’opposition, le SDSM, vient de reprendre le dialogue avec le gouvernement. Mais la coalition aura bientôt besoin de soutiens parlementaires pour avaliser ses réformes.

Par Zoran Nikolovski En dépit de l’appel lancé le 5 février dernier par le Premier ministre macédonien Nikola Gruevski, le dialogue n’a toujours pas repris entre l’Union démocratique pour l’intégration (BDI, principal parti albanais d’opposition) et le VMRO-DPMNE, premier parti de la coalition gouvernementale de centre-droite. Les Etats-Unis et l’Union européenne (UE) se montrent critiques vis-à-vis de cette interruption du processus politique. Les députés du BDI boycottent le Parlement depuis le 26 janvier. Ils affirment que le gouvernement les marginalise et enfreint le principe dit de Badinter, selon lequel certaines lois doivent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous