Deutsche Welle

Macédoine : l’insoutenable légèreté de la diplomatie

| |

Démissions à répétition, scandales en pagaille, nominations politiques de personnalités incompétentes, le constat est sans appel : la politique étrangère macédonienne va mal. Très mal, même. Une situation qui ne fait qu’empirer depuis que le VMRO-DPMNE est au pouvoir et qui empêche toute avancée dans les deux dossiers diplomatiques prioritaires, l’intégration à l’UE et à l’Otan. État des lieux consternant.

Par Katerina Blaževska En quoi s’est transformée la diplomatie macédonienne : en école maternelle, en laboratoire d’expériences, en cocotte-minute, ou en tout cela réuni ? Quelle est la raison pour laquelle les diplomates de carrière quittent un à un leur fonction d’ambassadeur ? Le récent retrait du diplomate Nenad Kolev de son poste d’ambassadeur en Allemagne après 18 ans de carrière incite au questionnement, cinq mois à peine après celle d’un autre diplomate clé, Nikola Dimitrov [1], qui a refusé sa nomination d’ambassadeur à Moscou. Après de longues semaines d’atermoiement, plusieurs nominations ont eu lieu courant septembre pour mettre un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous