Utrinski Vesnik

Macédoine : l’heure des comptes pour les anciens indics de la police ?

| |

Le Parlement macédonien devrait prochainement adopter une loi interdisant aux anciens collaborateurs de la police secrète de travailler dans la fonction publique. Le texte a été modifié sous la pression des sociaux-démocrates : la loi ne devrait pas seulement concerner le temps du communisme mais aussi la période 1991-2008.

Par Olivera Vojnovska Après un an d’altercations répétées, le gouvernement macédonien et l’opposition se sont enfin accordés sur le projet de loi dit de « lustration », qui devrait être prochainement voté. Le processus vise à révéler l’identité des citoyens qui ont collaboré avec les services secrets depuis 1944 jusqu’à nos jours. Le processus s’étendra sur cinq ans. Tous les fonctionnaires et candidats fonctionnaires devront jurer ne pas avoir collaboré avec les services secrets. Cette déclaration sera contrôlée par une Commission nommée par la Parlement à la majorité des deux tiers. [...] Stojan Andov, initiateur du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous