Utrinski Vesnik

Macédoine : grains de sable politiques dans les réformes judiciaires

| |

La Macédoine peine à faire avancer dans ses réformes de la Justice. Chaque pas coûte son lot de négociations entre des partis peu décidés à assouplir leur emprise sur les différents organes judiciaires. Au grand dam de la Commission européenne et de l’OTAN, pour qui ces réformes sont indispensables.

Par Gordana Duvnjak « Quand la politique s’invite par la porte, la justice sort par la fenêtre ». Après deux mille ans, cette pensée du philosophe romain Sénèque reste valide et authentique. L’auteur de cette considération semble même plus contemporain de la Macédoine d’aujourd’hui que de la Rome de Néron. Personne n’a été surpris que le secteur de la Justice en Macédoine soit placé au centre des critiques de la Commission européenne dans son rapport de suivi du 6 novembre dernier [1]. La perception générale reste que le système judiciaire est lent, inefficace, soumis à beaucoup de pressions et qu’il manque d’indépendance. La Commission (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous