Dnevnik

Macédoine : Entretien avec Paula Guedini, porte-parole du HCR

| |

Paula Guedini, porte-parole du HCR, s’est entièrement consacrée, ces
dernières années, au problème des réfugiés. Elle est venue en aide aux
réfugiés de Bosnie et du Rwanda. Avant de se rendre en Macédoine, elle
était en poste à Belgrade. La crise des réfugiés du Kosovo l’a conduite
en Macédoine. C’est la première fois qu’elle séjourne dans notre pays
et, nous a-t-elle confié, ne quittant la frontière et les camps de
réfugiés ni le jour ni la nuit, elle n’a guère eu l’occasion de mieux le
connaître.

Compte tenu de la bonne coopération établie entre le HCR, le gouvernement macédonien, les organisations humanitaires et l’OTAN, elle est d’avis que le problème des réfugiés en Macédoine va désormais pouvoir être plus facilement résolu. Paula Guedini avoue que son organisation ne s’était pas attendue à un tel afflux de réfugiés en Macédoine et qu’elle a été en quelque sorte prise de court par la masse de personnes arrivées du Kosovo. " Au début, nous avons été assez surpris par le nombre important de réfugiés qui arrivaient en Macédoine. Nous nous attendions à quelque 5.000 personnes par jour et, en fait, 40.000 ont passé le poste frontière de Blace en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous