AIM

Macédoine : Elections présidentielles et relations interethniques

| |

Les troisièmes élections présidentielles de Macédoine, destinées
à donner au
pays un successeur à Kiro Gligorov (l’ancien président), ressemblent
de plus en
plus à une lutte de clowns se disputant l’héritage du trône. La
rivalité
existant entre les Sociaux démocrates et le VMRO-DPMNE, fait de plus en
plus
songer à une bataille de tranchées destinée à démontrer quel est
celui qui
peut, en priorité, prétendre à l’héritage du trône.

Par Ibrahim Mehmeti à Skopje. Ce qui rend les choses encore plus dangereuses, c’est que les citoyens de Macédoine ont été entraînés contre leur gré dans cette bataille et qu’ils sont confrontés à une situation dans laquelle ils sont tenus de choisir leur camp. Le fait de présenter le président comme s’il était le leader de tous les citoyens, apparaît donc comme une banalité. La propagande utilisée par les deux partis politiques indique que si le candidat du parti d’opposition gagne, cela signifiera la fin de l’espoir pour tous ceux qui n’ont pas voté pour lui. En d’autres termes, les rumeurs indiquent que l’on cherche à prouver que l’autre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous