Macédoine du nord : lourdes condamnations pour l’assaut du Parlement

|

Le 27 avril 2017, des sympathisants du VMRO-DPMNE donnaient l’assaut au Parlement. Seize personnes impliquées dans les violences ont écopé de lourdes peines, pour un total de 211 années de prison. De quoi renforcer le sentiment d’une justice à deux vitesses, alors que les élus du parti ont bénéficié d’une loi d’amnistie, ou ont pris la fuite à l’étranger.

Par Jaklina Naumovski Le tribunal de Skopje a rendu vendredi après-midi son verdict dans l’affaire des violences au Parlement, le 27 avril 2017. Après l’adoption de la loi d’amnistie qui a blanchi une grande partie des inculpés, ils n’étaient plus que 17 sur 33 à comparaître devant la justice pour « menace terroriste à l’ordre constitutionnel et à la sécurité ». Seize d’entre eux ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison de plusieurs années. Un seul accusé, le chanteur d’opéra Igor Durlovski, a été acquitté. La peine la plus lourde, 18 ans de prison, a été prononcée à l’encontre de l’ancien directeur du Bureau de la Sûreté (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous