Dnevnik

Macédoine : Boris Trajkovski ou la voie de la naïveté

| |

Un ancien conseiller du président Trajkovski revient sur le parcours du chef d’Etat, et s’insurge contre ses ennemis et adversaires - parfois au sein même de sa famille politique - qui se transforment aujourd’hui en laudateurs bien peu sincères.

Par Ljubomir D. Frckoski Il y a quelque chose d’étrange et de prophétique quand on analyse le contexte actuel ainsi que celui qui a amené Boris Trajkovski parmi nous, Macédoniens. Cet homme semblait différent du « matériel » politique ordinaire avec lequel s’était construit le paysage politique macédonien. Il est en fait tout simplement différent. Son rôle de « pasteur » s’est révélé en fait beaucoup plus important que toutes les hypothèses ne le laissaient supposer. J’avais été désigné comme conseiller du président, mais de manière complètement inattendue, il s’est en fait avéré que c’est moi qui ai appris beaucoup de lui. Cet homme possédait une capacité de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous