Dnevnik

Macédoine : avec le travail au noir, faut-il revoir les chiffres du chômage à la baisse ?

| |

Les chiffres du chômage en Macédoine sont-ils gonflés ? Le taux de 30% de chômage - tel qu’il est mesuré par l’Institut national des statistiques, et qui constitue un record européen - ne refléterait pas la réalité du marché de l’emploi. En effet, le travail au noir n’est pas pris en compte, ni les milliers de personnes qui s’embauchent comme saisonniers à l’étranger...

22 %. Ce serait une estimation réaliste du taux de chômage en Macédoine, si l’on ne tient pas compte des travailleurs au noir. Selon les dernières statistiques couvrant le troisième trimestre 2012, la population active en Macédoine comprend 940.657 personnes. 652.498 d’entre elles (69,4 %) ont un emploi, tandis que 288.159 sont enregistrées « sans emploi ». Le taux de chômage serait donc de 30,6%. Un record à l’échelle européenne. Mais ces chiffres seraient faussés. Les acteurs économiques s’accordent en effet à dire que l’économie grise contribue de manière significative à « gonfler » l’image réelle du chômage en Macédoine. Dnevnik a ainsi récemment publié (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous