Utrinski Vesnik

Macédoine : après l’affaire « putsch », le règne de la censure ?

| |

Qui espionne qui en Macédoine ? La diffusion de l’enregistrement vidéo d’un entretien entre le Premier ministre Gruevski et le chef de l’opposition a relancé toutes les spéculations, alors que Zoran Zaev est accusé « d’espionnage »… Dans ce contexte délétère, le Ministère public a décidé d’interdire la publication de tout autre document relatif à cette affaire. Les syndicats de journalistes crient à la censure.

Par A.M.M. La diffusion de cet enregistrement vidéo, dont on ne connaît pas officiellement l’auteur, a provoqué un nouveau tour de vis du pouvoir et un choc auprès des syndicats de journalistes et des défenseurs des droits et des libertés. En effet, le Ministère Public a annoncé que « toute diffusion ou publication des documents [vidéo ou d’autre nature] qui pourraient faire l’objet d’autres poursuites pénales dans l’affaire ‘putsch’ est interdite par la loi ». Par ailleurs, une enquête sera ouverte pour savoir comment cet enregistrement est arrivé dans une salle de rédaction. Retrouvez notre dossier : Macédoine : l’inexorable dérive autocratique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous