Dnevnik

Macédoine : Ali Ahmeti et les chefs de l’UCK travaillaient-ils pour les services serbes ?

| |

Les services secrets de Belgrade avaient noyauté les réseaux albanais de la diaspora qui donnèrent naissance à l’Armée de libération du Kosovo (UCK) et de l’Armée de libération nationale de Macédoine (UCK-M). Le principal collaborateur des services serbes, surnommé « Ibar », ne serait autre qu’Ali Ahmeti, ancien commandant de l’UCK-M, et chef de l’Union démocratique pour l’intégration (BDI). Ces révélations fracassantes sont issus de dossiers de la police, rendus publics jeudi par le quotidien Dnevnik.

Au moins deux des huit figures de la diaspora albanaise en Suisse qui ont participé à la réunion fondatrice des guérillas albanaises, tenue dans les alentours de Zurich, étaient des collaborateurs des services secrets serbes. Leurs pseudonymes étaient « Ibar » et « Vujko ». Il s’agit de deux Albanais de Macédoine. Ibar et Vujko collaborèrent aux débuts des années 1980 avec les anciens services secrets yougoslaves (UDB). Cette collaboration se poursuivit durant l’époque de Slobodan Milošević. Ces révélations sont contenues dans le dossier « Ibar », qui a été remis au quotidien macédonien Dnevnik, et qui se réfère à un haut dirigeant d’un parti albanais et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous