Nova Makedonija

Macédoine : à quand une gestion durable de l’eau ?

| |

Avec le réchauffement climatique et la forte croissance de la population mondiale, l’eau a toutes les chances de devenir une denrée rare, que les États se disputeront. Or, la Macédoine gère ses ressources hydriques de manière totalement irrationnelle. Entre canalisations vétustes, dont les joints fuient, systèmes d’irrigation inefficaces, et pertes commerciales, le gaspillage est maximal. Les autorités doivent dès maintenant s’atteler à résoudre ce problème.

par Venco Donev On dit souvent que les futures guerres seront menées pour l’eau, matière indispensable pour la survie de l’humanité. Si cette hypothèse est vraie la Macédoine serait la première victime car on y gaspille l’eau comme si le pays en disposait en abondance. Toutes les villes macédoniennes perdent plus de 50 % de leur eau. Ainsi, à Skopje la perte s’élève à 57 %, comme à Kavadarci. Negotino perd 60 % de son eau, Stip entre 60 et 65 %, Kumanovo entre 40 et 50 % (dont 80 % représente des vols), Strumica et Tetovo 40 % (presque tout pour l’irrigation des espaces verts), Kočani 40 % etc. La vétusté des canalisations en métal et l’irrigation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous