Dnevnik

Macédoine : 3.000 Rroms « sans-papiers »

| |

À quelques jours des élections présidentielles, plusieurs milliers de Rroms de Macédoine sont toujours sans papiers d’identité, ni carte électorale. Inconnus des services de l’État, ils ne bénéficient pas du système de protection sociale. Une situation inadmissible pour les associations rroms, qui déplorent la pauvreté et l’analphabétisme qui touche leur communauté mais aussi les discriminations des fonctionnaires macédoniens.

Par Antonio Spasev Environ 3.000 Rroms de Macédoine n’ont jamais été inscrits sur les registres officiels de naissances, et par conséquent ne figurent pas sur les listes électorales. Sans aucun document d’identité, ce sont de véritables « fantômes ». Les associations rroms soulignent que ces personnes sont particulièrement nombreuses à Gostivar, Štip, Skopje et Kumanovo. Rien qu’à Gostivar, environ 800 Rroms ne sont pas comptabilisés par les statistiques. Certains d’entre eux sont nés en Macédoine, et à 50 ans, ils ne possèdent pas encore de carte d’identité, souligne Ramiza Sakip, du réseau des associations rroms. Ces personnes ne bénéficient ni de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous