Bilten

Luttes sociales en Croatie et en Serbie : « unité et fraternité » contre le néo-libéralisme

| |

En adoptant des lois sur le travail ultra-libérales, les élites politiques de Croatie et de Serbie organise sciemment un retour aux conditions de travail du XIXe siècle, au nom d’une illusoire « compétitivité » économique. En Serbie, la paupérisation va de pair avec la dérive autocratique. Comment organiser la riposte ?

Par Stefan Aleksić Une forme inattendue de « fraternité et unité » croato-serbe renait de ses cendres en cette année 2014. Un quart de siècle après l’éclatement de la Yougoslavie et la fin du socialisme, ces concepts reviennent au devant de la scène grâce au concours involontaire des élites politiques des deux pays qui ont, presque le même jour, décidé d’adopter de scandaleuses nouvelles lois sur le travail. Retrouvez nos dossiers : • Balkans : la grogne sociale monte • Crise : politiques d’austérité dans tous les Balkans En Croatie comme en Serbie, un large front d’opposition s’est créé, réunissant un grand nombre d’acteurs de la société (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous