Le Courrier des Balkans

Lutte contre les MST en Roumanie : l’utilisation de l’image de Mihai Eminescu fait scandale

| |

Mihai Eminescu est l’un des symboles les plus sacrés de la culture roumaine. Et lorsqu’une entreprise utilise l’image du « grand poète national » dans une campagne contre les maladies sexuellement transmissibles, cela ne passe pas auprès des Roumains, et encore moins auprès du ministère de la Culture...

Par Julia Beurq Quoi de plus efficace pour faire le buzz sur la toile roumaine que d’utiliser l’image de Mihai Eminescu dans une campagne contre les maladies sexuellement transmissibles (MST) ? Le 22 juillet dernier la compagnie Veneris a lancé une campagne publicitaire dont le but était de promouvoir de nouveaux tests permettant de dépister ces maladies. « Les MST ne sont pas nouvelles » peut-on lire sur l’affiche. En dessous du slogan, figure l’image en noir et blanc du romantique poète national. Même si certains le contestent encore, ce n’est un secret pour personne : Eminescu est mort de la syphilis en 1889, à l’âge de 39 ans. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous