Deutsche Welle

Lutte contre la corruption : Roumanie qui rit, Bulgarie qui pleure ?

| |

En matière de corruption, les Bulgares ne font pas confiance à leurs dirigeants. 80% d’entre eux souhaitent ainsi que le système de contrôle européen sur les dépenses publiques soit maintenu, voire intensifié. La situation est-elle plus rose chez le voisin roumain ? Vu de Sofia, les efforts faits par Bucarest pour assainir la classe politique pourraient servir d’exemple dans la lutte contre les malversations financières au sein du pouvoir.

Par Nikolaï Cekov La Commission européenne a récemment recommandé la tenue d’une nouvelle enquête sur le système financier en Bulgarie, et annoncé qu’elle prévoyait une nouvelle « surveillance en profondeur du pays ». Depuis que la Bulgarie a rejoint l’UE, il y a huit ans, le pays est en permanence sous surveillance grâce au mécanisme de coopération et vérification (MCV). Il y a une semaine, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, confirmait au président bulgare Rossen Plevneliev la promesse faite que d’ici la fin de son mandat, en 2019, ce monitoring serait abandonné. Il est intéressant de noter que selon l’Eurobaromètre de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous