Osservatorio Balcani e Caucaso

Littérature séfarade de Bosnie : Isak Samokovlija, « l’écrivain en blouse blanche »

| |

Cette année marque la commémoration des 60 ans de la disparition d’Isak Samokovlija (1889-1955), médecin, écrivain et dramaturge juif de Sarajevo, auteur de La Juive aux cheveux blonds, et considéré par Ivo Andrić et Meša Selimović comme le meilleur romancier bosniaque de son temps.

Par Božidar Stanišić Selon la généalogie de la famille d’Isak, réalisée par sa fille Mirjana Samokovlija-Vujošević avec l’aide de son oncle Haïm et de son cousin Marcel, le premier nom de la famille était Baruh, un nom très répandu qui signifie « béni » ou « oint » à l’huile sacrée du temple de Jérusalem Beth Hamikdach. En 1492, suite de l’expulsion de l’Espagne, les Juifs ont été contraints de chercher une nouvelle patrie. Après un long voyage le long de la côte nord de l’Afrique, à travers le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Égypte, la Syrie, la Turquie et la Grèce, la famille Baruh est arrivée en Bulgarie et a décidé de s’installer dans la ville (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous