Ta Nea

« Liste Lagarde » de la fraude fiscale en Grèce : un ancien ministre comme bouc émissaire ?

| |

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la « liste Lagarde ». Après des débats houleux, les parlementaires grecs ont finalement voté une résolution qui autorise la Commission d’enquête préliminaire à se pencher sur les agissements de l’ancien ministre de l’Économie Yorgos Papakonstantinou. Les responsabilités de plusieurs autres ministres ne seront pas examinées.

C’est la proposition de la coalition gouvernementale, composée des trois partis Nouvelle-Démocratie, Pasok et Dimar (Gauche démocratique), qui a finalement été votée au Parlement hellène dans la nuit de jeudi à vendredi : les travaux de la Commission d’enquête préliminaire ne se centreront donc que sur le comportement de l’ancien ministre de l’Économie Yorgos Papakonstantinou dans l’affaire de la liste Lagarde. L’opposition, menée par SYRIZA, les Grecs indépendants et Aube dorée, voulait que soient examinées également les responsabilités d’Evangélos Vénizélos, actuel patron du PASOK et ancien ministre de l’Économie, ainsi que de Yorgos Papandréou et Loukas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous