Nova Makedonija / Utrinski Vesnik

Liberté de la presse en Macédoine : lourde peine de prison pour le journaliste Kežarovski

| | |

Le verdict des juges est tombé lundi : quatre ans et demi de prison pour le journaliste Tomislav Kežarovski, accusé d’avoir dévoilé l’identité d’un témoin protégé dans une affaire de crime d’État datant de 2005. « Drastique », « exagéré »... Les critiques n’ont pas manqué de pleuvoir, alors que la réputation de la Macédoine concernant la liberté de la presse est déjà bien mal en point.

Le tribunal de première instance de Skopje a remis son verdict lundi 21 octobre, condamnant le journaliste Tomislav Kežarovski à quatre ans et demi de prison. Tomislav Kežarovski avait rendu compte d’agissements illégaux de la part de fonctionnaires du ministère de l’Intérieur et de la Direction pour la sécurité et le contre-espionnage dans l’affaire du meurtre du village Oreše. Son comité de soutien avait suivi avec attention l’instruction du dossier qui comportait pour seules preuves à charge deux articles publiés en 2008 dans le magazine Reporter 92. Tomislav Kežarovski était accusé d’avoir divulgué l’identité d’un témoin protégé dans une affaire de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous